top of page
Rechercher
  • San Tomy

Un Neuchâtelois se fait un nom en cyclo-cross

Un vingtième rang en Coupe du monde élite : Matteo Oppizzi a réalisé cette performance pour la première fois de sa carrière, dimanche, dans le Trentino en Italie. En plein apprentissage, ce cycliste de 20 ans participera aux championnats du monde en février



Un cycliste neuchâtelois dans le top 20 mondial. Non pas sur route, ni en VTT mais en cyclo-cross. Matteo Oppizzi a réalisé cette performance lors de l’épreuve de coupe du monde élite qui s'est déroulée dimanche en Italie. Une première pour le jeune homme de 20 ans, qui se rassure après un début de saison entachée par un gros coup de mou. « Ça fait plaisir de voir qu’on a toujours le niveau », ajoute le cycliste. Pour sa troisième année dans l’élite, le Neuchâtelois progresse petit à petit : un top 30 la première, un top 25 la seconde et un top 20 cette année. Matteo Oppizzi espère continuer sur le même rythme et passer par un top 15, mais avant il souhaite briller au niveau national.

PUBLICITÉ


Matteo Oppizzi : « Il faut y aller petit à petit, il ne faut pas viser trop grand tout de suite »


Le cyclo-cross, une discipline un peu folle

Selon Wikipédia, le premier championnat du monde masculin de cyclo-cross a été organisé en France en 1950. Mais aujourd’hui, c’est en Belgique que cette discipline est la plus pratiquée. Et pour Matteo Oppizzi, ce pays représente le haut niveau : « Je suis allé chercher de l’expérience en Belgique parce que c’est là-bas qu’il y a les plus grosses courses. », précise-t-il. Cette discipline peu connue du grand public fait quelque peu office de cirque blanc au monde du vélo puisque les compétitions de cyclo-cross se déroulent durant la mauvaise saison : « Le cyclo-cross c’est pas compliqué : un vélo de route avec des pneus de VTT, de la boue, du sable, de la neige, des escaliers. En fait, tout ce qui est possible et imaginable fait partie de ce sport. », lance Matteo Oppizzi le rire dans la voix. C’est donc au milieu de tous ces éléments répartis sur un parcours compact de quelques kilomètres que le jeune homme s’épanouit.


« C’est une discipline très variée alors pour nous, les cyclistes, c’est vraiment amusant. »


Le Neuchâtelois s’amuse mais pas seulement, puisqu’il participera aux championnats du monde de cyclocross dans la catégorie des moins de 23 ans, du 2 au 4 février à Hoogereide aux Pay-Bas.


RTN



1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page